Article publié depuis Overblog

Publié le par Sandra

L'enfance et ses blessures, sous la plume de Cali. Seuls les enfants savent aimer. Seuls les enfants aperçoivent l'amour au loin, qui arrive de toute sa lenteur, de toute sa douceur, pour venir nous consumer. Seuls les enfants embrassent le désespoir vertigineux de la solitude quand l'amour s'en va. Seuls les enfants meurent d'amour. Seuls les enfants jouent leur coeur à chaque instant, à chaque souffle. A chaque seconde le coeur d'un enfant explose. Tu me manques à crever, maman. Jusqu'à quand vas-tu mourir ?

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article